mardi 16 juin 2015

Sorti de rien

Titre : Sorti de rien
Auteur : Irène Frain
Editions : Points
Conditons de lecture : Partenariat Livraddict
Prix : 6.70€
Pages : 240
Genre : Contemporain

Résumé :
Un jour, un journaliste m'interpelle : « Vous qui êtes sortie de rien... »
Quel rien ? La misère qui fut celle de mon père ?
Je retourne en Bretagne. Le fil du passé n'est pas encore rompu, les gens se souviennent, un monde stupéfiant ressuscite, un lignage archaïque dont j'ignorais l'existence, rudesse et merveilles, austérité et truculence, cocasserie, poésie. L'esprit même de mon père, l'humilié qui ne plia jamais devant l'adversité.
Une colère ancestrale prend alors la parole et me dicte, sans me laisser d'issue :
« Cherche donc ce qu'il fut, ce Rien dont tu es la fille. Et dis-le. »
Je m'incline, je croise ce passé avec ce qu'il me reste de mon père : la légende familiale, ses récits, ses carnets, toutes ces lettres qu'il écrivit lorsqu'il était prisonnier des nazis. Des énigmes s'expliquent, des secrets se dévoilent. Oui, mon histoire - jusqu'à mon prénom - est bien fille de la sienne : le combat d'un Breton « sorti de rien ». Combien sont-ils encore, sur la planète, à vouloir sauver comme lui le seul trésor qui vaille : la dignité ?


Tout d'abord, je remercie le site Livraddict et les éditions Points pour m'avoir permi de découvrir ce roman et l'auteur. 

Alors, il s'agit d'une sorte de biographie. En effet, l'auteur nous raconte la vie de son père. On en apprend beaucoup sur le père, de sa naissance à 1945, mais aussi de la relation qu'il entretenait avec sa fille, l'auteur. 
L'histoire ne se base pas uniquement sur les évocations, les souvenirs que le père a transmis. Elle se base aussi sur des preuves comme des clichés, des lettres...

Ce qui est intéressant avec ce récit c'est que l'on en apprend plus, voir énormément, sur une région de la France : la Bretagne. Effectivement, par ce récit, l'auteur évoque les us et coutumes des bretons, les moeurs de certaines familles, les clans.. Ces faits historiques sont vraiment agréables car on peut voir comment été les gens à l'époque. 

Enfin, je dois reconnaître que le style d'écriture de l'auteur est fluide et ce même si on ne comprend pas forcément tout, notamment en ce qu'il concerne le breton. 

Cependant, j'ai noté qu'au début du roman on a des longueurs. Cela ne permet absolument pas de rentrer correctement dans le roman.
De plus, on peut se demander par moment où l'auteur veut en venir, où elle souhaite nous emmener.

Au final, ce fut une bonne lecture qui m'a fait découvrir un auteur. Mais les longueurs ont plombé cette lecture.
Je le recommanderai plus à ceux qui aime les biographies et qui aimé découvrir un univers françaisn un patrimoine culturel.

14/20