mardi 17 novembre 2015

Gorilla man

Titre : Gorilla man
Auteur : Robert Graysmith
Editions : Denoël
Conditions de lecture : Partenariat
Traducteur : Emmanuel Scavée
Parutions : 15 Octobre 2015
Prix : 24 €
Pages : 464
Genre : Essai, Thriller

Résumé :
Entre 1926 à 1930, dans une douzaine de villes à travers les États-Unis, un homme aux longs bras de gorille et au rire nerveux étrangle ses victimes avant de les disséquer au rasoir dans un simulacre d'autopsie. Prédicateur à ses heures, il parcourt le pays, une bible à la main. Il est le premier tueur en série errant que la nation ait connu. Des années plus tard, des crimes identiques sont commis à San Francisco, là précisément où tout avait commencé... Alors que les docks noyés de brume sont le théâtre d'émeutes meurtrières, le «Gorille», ainsi que la presse le désigne, hante toujours les pensées du capitaine Charles Dullea, un des rares flics honnêtes d'une ville gangrenée par la corruption. Confronté à ces crimes inédits, assisté par une police scientifique en pleine évolution, Dullea va devoir modifier ses façons de penser et de faire pour résoudre l'énigme de ce puzzle sanglant, tandis qu'à Cleveland un certain Eliot Ness s'est lancé sur la piste d'un autre «Gorilla Man»... À travers le récit hypnotique de la traque d'un des premiers serial killers modernes, l'auteur de Zodiac poursuit son exploration de la face sombre et violente de l'Amérique.

Avant de commencer ma chronique, je tiens à remercier la maison d'édition pour l'envoie de ce roman. Ce roman est un peu particulier car il s'agit d'un livre rapportant de manière romancé, la traque d'un homme, d'un tueur en série, par la police américaine. 

C'est un roman que j'ai bien aimé car j'ai appris pas mal de chose sur une période donnée des Etats-Unis. Cela m'a été possible dans ce roman grâce au point de vue de la police américaine et plus précisément de la police de San Francisco. On découvre qu'à cette époque mais que certains tentent de la combattre. C'est étonnant de voir cela. 

Mais le plus gros point de ce roman et la traque des tueurs en séries et notamment un que l'on nomme "gorille". On voit tout les moyens employés pour les retrouver mais aussi que cette touche plus certains policiers que d'autres. 
A la lecture de ce livre, on cherche à comprendre pourquoi il y a certains meurtres et qui est le coupable. 

Cependant, je n'ai pas apprécié les longueurs qui sont dues aux descriptions. Alors certes elles sont nécessaires mais j'ai trouvé que certaines étaient trop crues à mon goût. Cela m'a perturbé lors de ma lecture. 

Au final, j'ai bien aimé ma lecture pour le côté historique mais aussi "pédagogique" (dans le sen où on en apprend plus sur une période donnée dans un lieu donné). Mais j'ai été rebuté par certains passages qui m'ont mis mal à l'aise. 
Ce livre je ne le mettrai pas entre toutes les mains mais plutôt dans celles d'un public averti. 

14/20