lundi 7 septembre 2015

Young Elites Tome 1

Titre : Young Elites Tome 1
Auteur : Marie Lu
Editions : Castelmore
Condition de lecture : Patenariat Livraddict
Prix : 16.90€
Pages : 320
Genre : Science-Fiction, Jeunesse

Résumé :
Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays. 
D’autres enfants, comme elle, ont survécu, la maladie laissant sur leur corps d’étranges marques. Les cheveux d’Adelina sont passés de noir à argenté, ses cils sont devenus blancs et une cicatrice barre la moitié gauche de son visage. Son père voit en elle une malfetto, une abomination, une disgrâce pour son nom et sa famille, synonyme de malédiction. Mais la rumeur dit que les survivants ont gagné davantage que des cicatrices : ils auraient acquis de mystérieux super-pouvoirs. Et, bien que leur identité demeure secrète, ces survivants ont déjà un nom : les Elites.


Merci à la maison d'édition Castelmore et au site Livraddict pour l'envoie de ce roman.
Malheureusement, ce ne fut pas la belle découverte que j'attendais.

Avec ce livre, c'étais la première fois que je lisais quelque chose de l'auteur, et je n'ai pas aimé ma lecture. Cependant, je reconnais l'originalité que l'auteur a fait preuve lors de l'écriture de son roman.
En effet, il a fallu faire preuve d'imagination pour nous créer un univers "imaginaire". L'univers dans lequel on est plongé n'existe effectivement pas mais il fait fortement référence à l'Italie et ce dans l'utilisation des noms, du langage mais aussi on la ressent dans la géographie du monde.
C'est assez original car en général les auteurs plante leur histoire aux Etats-Unis ou en Angleterre.

Mais l'originalité du roman passe aussi par le fait que de jeunes gens obtiennent des pouvoirs magiques, non pas pas hérédité comme c'est souvent le cas mais des suites d'une maladie. Au moins cela change du schéma habituel.
Enfin, ce qui est bien dans ce roman c'est que l'on est dépaysé. Alors non pas par l'environnement car comme je l'ai précisé plus haut, le monde nous fait penser à l'Italie, mais par l'époque dans laquelle se déroule l'action. En effet, on se trouve plongé dans une époque très lointaine, qui n'est autre que le Quatorzième Siècle.

Par contre les points positifs ne rattrapent pas les gros points négatifs. Ces derniers ne sont pas forcément nombreux mais ils m'ont énormément gênés lors de ma lecture.
Tout d'abord, j'ai trouvé que les personnages n'étaient que peu développé, si ce n'est notre héroïne. Je trouve cela désolant car il y avait matière à exploiter.
Ensuite, j'ai ressenti un grand manque d'actions !!! Seule la fin, et encore un chapitre d'une vingtaine de page, rattrape un peu mais très légèrement. Cela a entraîné mon ennui et la sensation d'énormes longueurs. Pour moi ce roman est très plat et je ne me suis pas sentie impliqué dans ma lecture. Je pense que ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un premier tome pour en faire quelque chose de si long.

Au final, je suis déçue de ma lecture et cela ne m'engage pas ni à lire la suite, ni à lire d'autres romans de l'auteur. Au vue de mon avis, je pense que vous comprendrez que ce n'est pas un roman que je vous conseilles.

8/20