vendredi 20 février 2015

Une guitare pour deux

Titre : Une guitare pour deux
Auteur : Mary Amato
Pages : 288
Genre : Jeunesse

La mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu'il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Lyla, quant à elle excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s'entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents entament alors le partage de la salle de répétition du lycée et une correspondance, d'abord acide puis plus complice. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique…

Mon avis : 
Ce roman me donnait envie depuis tellement de temps qu'une fois que je l'ai eu, je l'ai lu. 
C'est un roman jeunesse dans lequel la musique prend 90% du récit. En effet, les personnages Tripp et Lyla sont de jeunes passionnés de musique. L'un joue de la guitare et l'autre du violoncelle. Et c'est le fait d'être dans la même salle de répétitions qui va les rapprocher. 
Ce rapprochement ce fait grâce à des petits mots glissé ça et là. Ce que je regrette c'est que leur rapprochement a été un peu rapide, il a mis quelque pages. Dès que le rapprochement c'est fait ils sont déjà ami, voir quasiment meilleurs amis, cela est trop rapide. 

Dans ce roman j'ai noté quelques longueurs notamment lorsque leur sujet principal du moment tourné en rond. Malgré cela j'ai beaucoup aimé ce roman car il facile à lire de par sa structure, on dirait un agenda ou un journal intime. 
Ce que j'ai le plus aimé dans ce roman, ce sont les partitions qu'il y a à la fin du roman. J'ai trouvé cela vraiment original et généreux de la part de l'auteur de nous  les faire partager et je vais même tenter dans jouer une ou deux, pour voir ce que cela donne. 
Enfin, le message que l'on a dans ce roman est magnifique. L'auteur nous fait comprendre qu'il faut se dépasser en tout pour être heureux, comme vaincre sa timidité, assumer ses choix ou ses envies. 

En bref, j'ai beaucoup apprécié ce roman car il offre une certaine nouveauté malheureusement il pâtit de longueurs nuisant la lecture.

Ma note : 
15/20