mardi 9 juin 2015

Deathless Days

Titre : Deathless Days
Auteur : Lucas Legendre
Editions : La Bourdonnaye
Conditions de lecture : Partenariat
Prix : 21.30 euros
Pages : 342
Genre : Thriller

Résumé :
D., alias Azraël, est l'archange de la mort. Son job, c'est de séparer l'âme du corps des humains pour leur permettre de rejoindre l'au-delà, au moyen de sa faux. Jusqu'au jour où un mystérieux voleur la lui pique, alors qu'il est encore certainement trop occupé à cuver pour faire attention à ses affaires.
Gros problème : sans la Faux, les hommes ne peuvent plus mourir. Et, faute de mieux, des hordes de Deathless, des Sans-Mort, âmes errantes enchaînées à leurs corps, sont acheminées jusqu'en enfer. D. est super mal et passe un mauvais quart d'heure au conseil des archanges. Car sans être totalement rabat-joie, Dieu n'est pas non plus le roi de la déconne, à qui on peut expliquer tout de go un truc pareil. De toute façon pas la peine de lui expliquer, il sait déjà tout, non ?
Il sait, par exemple, que dans sept jours les Deathless seront trop nombreux pour être contenus sous terre et que, si les négociations entre anges et démons tournent court, le paradis déclarera la guerre à l'enfer. Sept jours durant lesquels D., condamné à mort en cas d'échec, tentera par tous les moyens de retrouver celui qui a volé sa faux et de comprendre la raison d'un tel acte. Sept jours avant qu'il ne soit trop tard, avant que l'équilibre du monde ne vole en éclats et que l'humanité entière ne passe aux mains de Satan. On dit qu'il vaut mieux s'adresser à Dieu qu'à ses saints, mais là, pas sûr...


Eh beh, ce roman ma retourné, je ne m'attendais pas à cela. Avant de vous exposé mon avis, je tenais à remercier les Editions LaBourdonnaye pour leur envoie. 

Ce roman est basé sur les anges, les démons et meurs rapport avec les hommes. J'ai bien apprécié cela. J'ai d'autant plus apprécié que l'histoire est centré autour d'Azraël, l'ange de la mort. Ce personnage, qui a perdu sa faux ou plutôt qui s'est fait volé sa faux, devient d'un coup attachant, empli d'humanité. Que c'est agréable. 

Le roman, l'univers est bien pensé/mis en place. On comprend au fil des pages toute la complexité de notre monde mais aussi du monde divin. L'histoire qui nous est offerte est originale. Qui n'a jamais rêvé d'un monde où la mort n'existe pas? 
L'auteur a réussi a me plonger dans son monde assez facilement je dois l'avouer, et ce au moyen du point précédent mais aussi par les différentes punchs lines, les dialogues et même certains passages qui prêtent à sourire. On ne s'attend pas forcément à cela pendant notre lecture. 

Malheureusement, j'ai eu de petits soucis lors de ma lecture. D'abord j'ai trouvé qu'il y a une certaine prévisibilité des actions, ou des révélations. J'ai compris notamment le dénouement et j'aurais aimé qu'il soit différent, que l'auteur me surprenne; 
Ensuite, le roman est truffé de longueurs. Déjà il n'y a que sept chapitres évoquant chacun un jour de la semaine. Mais en plus il y a des passages dont on se demande l'intérêt. Bref, après il s'agit peut-être d'une interprétation tout bonnement personnelle. 

Au final, c'est une très bonne découverte. Le style de l'auteur et l'histoire m'ont bien plu et ce malgré les longueurs. 
Je pense que ce roman est très prometteur et qu'il peut plaire au plus grand nombre. 

16/20